Le blog de
Alice no kawaii
<<Décembre 14>>
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031

Alice no kawaii
Inscrite depuis le :
30 Mai 2009
Dernière connexion :
05 Juin 2010

Alice no kawaii
Hum :) Eh bah voilà c'est moi A.L.I.C.E , alias R.E.V.A.N.G.E.A.N.G.E.L :p


Mon but ultime; DEVENIR CONNUE DANS LE MONDE ENTIER GRÂCE A MES TROIS PASSIONS è_é;

Le dessin, l'écriture & le théatre!



JE VEUX PERCEER!



Ajouter à mes amis




rs
03/08/2009 :

Article du 3

  Alice no kawaii                                                                                                                                                                                                     
HELLOO canailleblogueurs ( de mon coeur ). Tout roule? Moi oui! :D Trop bien. Parce que c'est les vacances, parce qu'il fait bon, parce que ma mère est rentrée de Chine, parce que... Oh il faut absolutely que je vous explique!
Donc enfait vendredi soir je reviens de mon stage d'escalade (où il s'est passé des millioons de choses géniales!)    , à l'aise avec des adresses msn pleins les poches et des souvenirs plein le coeur. Je  vais sur mon ordi d'amour (qui m'avait trop manqué xD Pauvre geek que je suis -c'est une blague), sur msn plus préçisément quand je vois qu'un gars qui était tombé amoureux de moi pendant le stage ( c'est une trèès longue histoire!) me demande en amis. Donc moi de très bonne humeur "tralalaaa acceptooons coucou vincent ça booom" ( style la fille qui sait pas qu'il la kiffe quoi xD. Mine de rien en somme u.u ), enfin vous voyez le topo quoi on discute. Puis tout d'un coup il me lâche comme ça "tu as quelqu'un dans ta vie?". Traduction de la langue mec: tu veux sortir avec moi. Donc moi, kof kof, hum je me déconnecte vite fait (j'étais méga genée quoi t.t ) puis vais sur facebook (57 notifications!). Et là je discute avec un gars qui s'appelle Romain (très gentil mais qui as un an de moins que moi!! C'est un gosse lol XD -je blaague). Puis lui aussi tout d'un coup il me sort, comme ça, hors sujet (si vous voulez tout savoir on discutait de gâteau mdr) ; "toi et moi ça pourrait marcher?". La aussi keuf keuf *manque de s'étouffer* je me déconnecte.
Enfin voilà quoi deux garçons qui me demandent de sortir avec moi en une heure ça fait beaucoup quoi ;_; C'est hyper strange mais bon ça fait plaisir. Et pour votre info je n'ai dit ni oui ni non à personne...Enfait j'ai fait semblant de rien XD (Houu la lâcheté!!).
Et voilà pour ce qui est de mes nouvelles personnelles =D. Qui a tout luu? Allez. Comment allez vous. Vous passez de bonnes vacs? n_n Je vous kissou bien fort mes canailleblogueurs que je kiffe (l).
 

~ DESSAlice no kawaiiINS DU LUNDI.

Pour  mev-s n_n. J'y ai passé deux heures.


 










 
Alice no kawaii 
Candy Kisss
S: votre momoko favorite!
Pix: Mabimbo il y a 6 niveaux u.u

 
24/07/2009 :

Article du 24

Alice no kawaii HELLO MES COUPAINS <3



Bonjour bonjour population canailleblogueuse ^^!
Comme vous pouvez le voir, j'ai la PÊCHE ( x3 ) Totale, ce pour 3 raisons -si pas quatre.
Alice no kawaii
1ère : Je me suis ENFIN coupé les cheveux! Maintenant j'ai une sorte de carré/dégradé mi-long avec une pitite frange éffilée qui m'arrive au dessus de mes magnifiques yeux bleux *modestie modestie XD* et que ça fait plus de 4 ans que j'ai la même coiffure (une mêche avec des cheveux longs u.u ) et voilà :3.
2ème : Demain je vais à Walibi (Belgium) et je crois que c'est le meilleur parc d'attraction de Belgique ( site: x ) et en plus peut être que j'y vais avec une de mes meilleures amies: Bananako x3 ( ça c'est la quatre, mais comme c'est pas sûr...;) )
3ème: Je crois que mon article précédent avec mon pitit petage de nerf a fait effet; mes demandes de pub ont considérablement baissé et donc voilà. D'ailleurs je suis désolée de m'être énervée comme ça mais il fallait absolument que je me défoule un peu (j'étais totalemment maboule ma parole o.ô ). Par ailleur je suis désolée car je me suis un peu -beaucoup- énervée sur une canailleblogueuse -elle se reconnaitra-qui me faisait de la pub. J'éspère sincérement ne pas être bannie pour ça car je regrette infiniment mon geste et canailleblog est en quelque sorte devenu mon exutoire et mon lieu de partage, où je me suis fait des amis et des fidèles lecteurs qui savent me critiquer justement :) *Verse une larme*


Petit ps important:  Je pars la semaine prochaine entière en internat d'escalade; c'est-à dire que je ne serais pas chez moi et que je n'aurais pas d'ordi pour vous écrire un article. Je vous promet toutefois de penser à vous de tout mon coeur <3.


"Mon ange."

---"31 juin 2010
Mon ange,


C'est par une froide journée d'hiver que je t'ai vue.
Le grésil tombait en trombe, le froid me glaçait le sang, et le vent soulevait mon écharpe de laine bleue à son gré. Je frottais mes doigts engourdis contre mes épaules couvertes d'un anorak qui ne me servait point à grand chose; la neige était si intense que sa température glacière le transperçait comme une passoire usée.
J'étais obligé de me réfugier sous un pont, le temps que la grêle passe, je craignais que si je m'aventurais plus loin dans le boulevard piétonné et toutefois couvert d'une neige d'un blanc éclatant, les boules dures de froid me transpèrcent le visage comme des aiguilles de sapin. Et, à propos de sapin, celui du boulevard était déjà orné de milles décorations multicolors, brillant et clignotant de lumières artificielles pour nous faire passer un message dont nous avions tous déjà pleinement conscience -nous l'attendions avec envie; dans un mois, c'était noël.
Celà fesait déjà une demie-heure que j'attendais. Une demie-heure que j'attendais patiemment que le grésil parte. Mais voilà; le grésil ne partait pas. Les lampadaires éclairaient faiblement la rue d'une lueur éclatante . Les lampadaires ne servaient à rien; ceux qui faisaient tout le boulot, toute la dure besogne n'étaient autre que les boules de noël et les guirlande des habitants donnateurs.
Je pris donc mon courage à deux mains; dans une vingtaine de minutes, il ferait nuit et les lueurs de noël s'éteindraient lentement au fur et à mesure que je quitterais la grande avenue et me rapprocherais de chez moi. Chose que je ne désirais pas bien entendu.
J'avançais d'un pas. Puis de deux. Quand tout d'un coup la tête me tourna violemment. Ètait-ce le froid? Je ne sais pas. Toujours est-il que, je me retrouvai assis au sol, me cramponnant dans la neige d'une main, et me  tenant ma tête douloureuse de l'autre.   
Je vis les boules de noël s'éteindre douçement, presque graçieusement, une à une.
Et je l'aperçus. Lucy. Sauf que tu n'étais plus Lucy. Lucy était morte, elle avait rejoins les anges. Elle avait grimpé les marches de la vie trop vite, pour finir par tomber...
Lucy, je t'aimais de tout mon coeur. De tout mon coeur.

J'avais les larmes aux yeux; si c'était une illusion, c'était sans doute mon plus beau cadeau de noël, et l'illusion la plus réelle que je n'eus jamais vu -et en l'occurence, une illusion est une image aperçue irréelle. Imaginez donc la surprise mais aussi la joie qu'un amant indigne comme moi ressentis en voyant son aîmée, sa destinée, son double, son âme-soeur.

-Lucy...murmurais-je d'une voix pleine de sanglots.

Je pouvais enfin la revoir; ses cheveux blonds vénitiens, ses yeux bleux colbat. Sa peau aussi blanche que la neige qui tombait ce jour là, et les joues aussi roses que lorsque je l'ai vu pour la première fois. Elle n'était guère vétue que d'un haillon blanc qui restait toute fois splendide par sa structure et son originalité.  Et à son dos, une paire d'ailes blanches aux reflets à la fois rose et bleux, et aux plumes magnifiques.

"Ah, c'est donc ça" soupirais-je. "Lucy est bien morte, elle est simplement devenue un ange".
J'étais de toute évidence à ce moment là tellement pétrifié par la stupeur que je n'arrivais même pas à me rendre compte de ce que j'avais devant moi; ma femme morte revenue du ciel avec une pair de plumes sur le dos.

-Daniel...murmura t-elle soudain. Je sursautai de stupeur; sa voix était devenue cristalline et douce, encore plus qu'avant.
Elle me sourit d'un sourire éclatant, aimant, presque extasique.
Elle reprit de sa magnifique voix;
-Je sais que tu t'en veux. Pour...elle hésita en se mordillant la lêvre inférieure, pour...ma mort, Dan. Mais ne t'en fais pas. Ce n'es pas ta faute. Celle de personne. Et regarde la preuve; en venant me voir, la mort m'a laissé gardé ce collier, celui de notre mariage, et je me souvenais encore de toi; chose techniquement impossible à notre mort. Ca prouve...que je t'aime et t'aimerais toujours. Non?

Je ne savais pas quoi penser. Mon esprit était brouillé par la tristesse et la surprise. Je restai planté là, à la regarder niaisement. Heureusement pour moi, elle prit les choses en main, et retira le collier de notre mariage; un pendentif en coeur en or 240 carats.
J'ouvris brusquement les yeux.

Je me trouvais là, dans une salle blanche écumeuse, couché dans mon lit telle une momie, les poings fermés. Hôpital, m'avertit mon esprit.
Tout ceci n'était donc qu'un rêve, me dis-je. Un rêve... Je secouai la tête. Je me souvenais de tout les détails, pour un rêve.
Ma mère se leva brusquement.

-Daniel! mugit-elle. Elle avait les yeux rouge et gonflés. Tu...on te cherchait partout, enfin! A quoi pensais-tu en t'exposant ainsi à la neige?!

Je suppose qu'elle entraperçut mon état d'incompréhension.

-On t'as retrouvé comme ça, pouf, allongé, dans la neige! expliqua t-elle avec des mots qui prouvaient la crainte ressentie. Quel vocabulaire limité.

Je fermais les yeux. Un rêve...Lucy.
Je repensais à toi, Lucy, mon amour.
Et c'est en pensant à toi, mon ange que je sentis dans ma main un pendentif glacé, brillant d'un éclat doré, en forme d'un coeur plein d'un amour passé.

Je t'embrasse fort.
"

Expliquations et résultat final:
Eh bien personnellement j'aime bien XD. C'est une petite nouvelle comme ça, à la fin nulle mais que j'aime bien. Au départ je voulais juste écrire la définition de mon prototype de la fille parfaite (vous l'avez tous compris xD ). Mais c'est devenu une histoire naturellement, comme ça, et même si elle est simplette et que je vous ai pondu un roman, je l'aime beaucoup car je me reconnais un peu dans Daniel "mon amant perdu" etc. Je vous adore <3



-----

Votre note -sur 2o? Vos avis? Vous reconnaissez-vous
dans un personnage? Que faudrait-il changer?

Merci à tous d'avance x3


Alice no kawaii

S: Votre momoko favorite



Alice no kawaii









 
18/07/2009 :

Article du 18

TRES IMPORTANT JE VOUS EN PRIE, LISEZ






Bonjour bonjour canailleblogueurs.
J'en ai ras-le-bol. Je n'ai pas éffacé mon édit du 19.
Et justement, cet édit parlons-en. Il n'y a qu'une -voire deux- personne qui ont pris en compte ce que je vous disais.
Mais cet édit, n'a fait que renforcer ma théorie; vous ne lisez pas mes articles. Autant vous dire que c'est facile à savoir; depuis cet édit ( et avant bien sûr ) je n'ai reçu que deux "vrais" coms, où réaction -mais ça on va dire que ce n'es pas important- par contre, j'ai reçu PLEINS DE MESSAGES me disant "Ouéé j'tajoute à mes amiees, viens voir mon blouug salut, kissouu". Ce qui veut dire logiquement que ces gens n'ont lu ni mon article, ni mon edit.
Autant vous dire que c'est TRES, voire EXTREMEMENT vexant. Canailleblog est une plateforme de blog; un blog est fait pour partager une -des- passions aux autres. Mais à quoi sert mon blog si vous ne prenez même pas la peine de lire ce que j'essaye de vous faire partager?! Mettez-vous à ma place s'ilvousplait.
Je reste sur canailleblog car j'aime ce site et LIRE LES ARTICLES DES AUTRES mais toutefois je suis assez triste et déçue. J'ai l'impression de m'être fait une vision erronée de ce site. Je ne suis pas un blog à pub!! Alors silvousplait respectez CA ! Et d'ailleurs autant vous dire que tout ceux qui me laissent des coms pour me dire
  x qu'ils m'ont ajouter dans mes amies juste pour avoir un lien ( c'est toujours comme ça maintenant...) ; ils n'auront pas de liens et ils peuvent rêver pour que moi aussi je les ajoute
  x qu'ils faut que j'aille voir mon blog; je n'irais pas et d'ailleurs jamais.
Je tiens quand même à préciser que tout le monde n'est pas comme ça bien sûr. Et que je vous remercie pour vos gentils commentaires passés ^^.
s: votre MMK qui a le moral à zéro.


Edit importante du 19.07
Eh bien c'est un peu dur d'expliquer ce que je ressens, dès le début.
C'est un profond mélange de mélancolie, de tristesse mais aussi de
honte. J'ai la gorge serrée et je n'arrive pas à pleurer.
C'est ridicule car ma vie ne se résume pas à canailleblog au contr-
aire mais aujourd'hui je suis un peu...contrariée. J'ai l'impression de
n'être qu'un vulgaire blog à pub. J'aime vraiment dessiner et écrire,
vous savez, et mon plus grand rêve est qu'on me le dise et qu'on
m'encourage à continuer; qu'on commente, qu'on m'aide. Mis à
part Mev-s, Mimi et quelques autres personnes si l'on regarde, tout
ces commentaires dont je suis si fières...à chaque fois c'est de la pub,
des "passe voir mon blog", des "Ah ok" et c'est tout. Je suis un peu
déçue, même si c'est peut-être égoïste de ma part de penser ça, je
sais -j'en suis certaine- que beaucoup d'autres personnes ressentent
la même chose que moi. Aujourd'hui j'ai passé six heures à préparer
mes dessins pour demain, la semaine passée, quatre, et il y a deux se-
maines, trois. Toutefois malgré ces efforts, j'ai l'impression que personne
ne les a remarqué, alors quand je me suis connectée je me suis dit "à quoi
bon?".
Je ne sais pas trop ce que je vais faire pour l'instant. Je ne vais certaine-
ment pas quitter canailleblog -j'aime trop ce site pour ça. Je ne sais
pas encore. Je ne vais sans doute pas poster d'articles demain - je n'ai
simplement pas envie. Peut-être que -si- je poste un article vendredi, ce
sera cette pile de dessin qui m'a mis six heures à réaliser pour vous.
Alors voilà.
Je n'attends rien de vous en mon absence; je sais que quand je reviendrais
j'aurais droit à une pluie d'insulte où des gens qui me mettent des "je te
comprends" sans me comprendre le moins du monde et sans rien faire
pour que la situation change.
Je suis désolée.
MMK





 
13/07/2009 :

Article du 13

Alice no kawaii HILOOW EVEURIBODI
D'où, oui d'où vient ce soudain élan d'activité? Eh bien, puisque ça vous intéresse tant (hum hum -.-) je vais vous le dire...C'est grâce à VOUS 8'D ( Snif sortez les mouchoirs ). Enfaite je suis super méga giga contente parce que jeudi passé j'ai posté mon texte sur la mer du nord et j'ai eu droit à des commentaires géniaux, gentils et constructifs ; comme je l'espérais au début de mon blog. J'ai eu droit à trois commentaires qui m'ont particulièrement toucher.
Je remercie donc;
J-milk et Noemi pour m'avoir dit -plus où moins- qu'elles avaient l'impression de la voir.
Mimi pour son " T'écris superbement ! Un peu trop d'adjectif peut être, mais c'est magnifique ! Je n'avais jamais vu un texte si beau...
Continue comme ça ! "
Annissa pour m'avoir dit qu'elle aimait la mer grâce à moi *o*
ET TOUT LES AUTRES! <3 Bref MERCI! Et pour fêter ça une orgie de dessins lol XD.

DESSINS DIVERS & VARIES

1) Test de mains ( au bic bleu )
2) Test des yeux ( au bic bleu )
3) Mec canonissime 1 ;) ( Au crayons de couleur )
4) Fille jolie & bizzare ( Au crayons de couleur )
5) Fille au bras surdimensionné que je kiff *-* ( Au crayons de couleur )
6) Test aquarelle 1 ( Aquarelle ) Berk XD
7) Test aquarelle 2 ( Aquarelle )
8) Test aquarelle 3 (Aquarelle )
9) Fille sublime *O* (Au crayons de couleur ) Coup de coeur
10) Mec canonissime 2 <3 ( Crayon gris HB )
11) Mascotte sous plusieurs angles ( Au crayons de couleur )
12) Gribouillis divers ( Au crayons HB )
13) Pour le concour de J-milk ( Au crayons de couleur )



Noilouu :) Commentez: je veux PLUS QUE 39 COMS XD Non non je vous
remercie, tellement tellement <3 Je jure de rendre TOUT è.é! Je vous aime
<3

Ps: Participez au concour de Maylie XD. Si je suis seule avec Noémi
c'est pas drôle, ce sera pas un concour mais une BATTLE lol XD. Donc
Participeeez siouplait *o*


Alice no kawaii
BAYE GOUDE :)
S: Votre momoko favorite!
10/07/2009 :

Article du 8

Alice no kawaii HELLO HELLOO

Bonjour bonjour, canailleblogueurs de mon cœur! Allez-vous bien? Moi oui, j'ai la PÊCHE!
Quoi de neuf? Pour ce qui est de moi, je suis en ce moment encore à Dunkerque, mais je repars chez moi ce soir - à Bruxelles donc. 
Aujourd'hui comme vous le savez tous -c'est beau de rêver 8'D, c'est le jour ÉCRITURE!
Et comme vous le savez aussi tous car je viens de vous le dire, je suis à DUNKERQUE, en conséquent le chapitre un de "2012" dont je vous avait parlé il y a deux semaines n'es pas sur l'ordi sur lequel je suis mais sur celui qui se trouve à Bruxelles -vous captez?
MAIS comme j'ai bon cœur et que je suis la fille la plus sympa au monde -Haha-, je vous ai concocter une petite "nouvelle" décrivant la beauté de la mer du nord où je passe mes journées et soirées. Elle fait deux pages et quelques lignes ( trois quoi ) en taille quatorze sur Works ^^.
Je vous l'envoie donc et vous fait des énormes bisou candy!



  La mer de mes moeurs
Le vent se déchainait sur mes oreilles comme brutes sur enfant. Je n’entendais les appels lointains de ma famille, rassemblée au loin du  des bancs de mer. Des grands signes émanaient de leurs bras, ils riaient.
Et moi, j’observais.
Qu’est-ce-que j’observais? L’immensité, et la beauté inouïe de la mer de mes ancêtres, celle de mes racines. La mer du nord.

Ce que je ressentais en regardant la mer qui, des millions de kilomètres plus loin, se mêlerait à un de ses aînés, l’océan, était tout simplement indescriptible. L’excitation, l’amour, l’éblouissement, peut-être. Mais plus loin, et plus profondément, j’avais l’irrévocable impression d’observer la vie.  

La mer était d’un gris perle intense, et l’écume du blanc le plus beau que je n’ai jamais vu; ce blanc n’était ni trop effrayant, ni trop terne que pour ressembler à tous ces autres blanc, et plus fondamentalement à toutes les autres écumes.
Le ciel était d’une tinte de gris toute aussi étonnante et belle. Je la comparai simplement aux larmes coulant des yeux maquillés de mascara; un gris transparent, fascinant et plein d’émotions, mêlés à une teinte rose pâle qu’est notre peau.
L’eau et l’air se mélangeaient d’une façon inconnue comme deux jeunes amants au début de leur couple, et à la ligne d’horizon, l’intervalle et seul espace les séparant, une lumière étrange presque céleste, éblouissait mes yeux pleins des merveilles qu’est la mer. Ma mer.

Je baissai ensuite les yeux. Le sable changeait, au fil des lignes laissées par la mer en crue, de constitution, aussi étonnant soit ce phénomène.
Au début fluide et fin, puis se rapprochant de plus en plus de la mer, le sable devenait épais et compact, pour finir gonflé par l’eau et pleins de coquillages ensevelis sous son lui.
Les longues traces formées par les pas de visiteurs tout aussi ébahis que moi, ondulent sur le sable de façon légère et gracieuses s’effaçant au gré du vent soufflant doucement.
Les reflets du soleil couchant se reflétait doucement sur le sable encore mouillé par la mer s’effaçant doucement vers son aînée, en proie au phénomène naturel qu’est la crue.

Eberluée par le spectacle magnifique que j’observe à cet instant ce soir, j’ai l’impression que le temps s’arrête. Qu’il n’est pas dix-neuf heure trente, et que ça ne fais pas une demie heure que je suis là. Que le temps s’arrête, qu’il n’y a plus que moi, la mer, le ciel, et le banc de sable long de plusieurs centaines de mètres de longueur jusqu’à la mer.
J’observai la côte, longue d’au moins une cinquantaine de kilomètre. J’aperçus de l’autre côté de la côte -car je me situais d’une extrémité, un phare, éclairant faiblement un des ports situés au bord des grande villes qui elles mêmes s’étendaient au bord de la digue.
Les yeux pleins de lueurs et d’étoiles, la bouche ouverte en rond béat, je secouai vivement la tête, comme si le spectacle que je voyais en ce moment était irréel - d’une beauté irréelle et extraordinairement impossible.
Je décidai de savourer encore plus ce moment si intense de mon existence grâce au toucher. Je descendis les escaliers de fer peint en bleu ciel de mon poste d’observation -  un bâtiment d’art nouveau, bleu et blanc, aux grilles protectrices et à la hauteur suffisante que pour observer le paysage que je vient de vous décrire. Une fois arrivée au bout des petits escaliers de granit qui séparaient la digue de la plage, j’enlevai mes petites ballerines vert émeraudes à pois blanc, et les fourrais dans le sac plastique prévu à cet effet.
Ma famille était encore bien loin, près de rochers noir profond, et s’occupait à chasser des crabes et coquillages divers.
J’entendais au loin des «  J’ai trouvé une moule! Une moule E  -N-T-I-E-R-E  ». Et je souriais seule, heureuse d’être là.
Puis, lentement, je déposai mon pied nu sur le sable fin que je décrivais une dizaine de minutes plus tôt. Il était à la fois froid et chaud, j’aimais cette chaleur et cette texture.
Puis j’avançai, j’avançai vers la mer. Je courrai, en extase totale et hurlait de joie. Ca parait stupide pour certains, mais ce sentiment qui à la fois me rendait heureuse et me serrait le cœur était tellement fort et puissant, et avait une telle emprise sur moi-même que les choses les plus idiotes me paraissaient simples et naturelles -comme par exemple celle de courir seule sur la plage en criant de bonheur.

Puis tout d’un coup je sentis des éclaboussures d’eau froide remplie de grain de sable éclabousser mes jambes; je passais sur un banc de mer. Quelques mètres de sable étaient recouverts par les coquillages mais surtout par un peu d’eau dénuée de profondeur.

Je m’arrêtais et soupirais satisfaite.
Je marchai encore cinq grosse minute pour rejoindre dans la mer, m’assoir sur une masse de sable uni, et trempai mes pieds. Je m’étonnai moi-même de penser que j’aurais mille fois préféré être ici que sur le sable fin artificiel de la méditerranée par exemple.
C’est mes racines, oui. Je me relevai douloureusement et observai mes pieds avec étonnement et stupeur; mes orteils étaient blanc comme neige par rapport au reste de mes pieds, bien bronzés par la chaleur de la mer du nord quand le soleil en est à son Zénith.
Et, un sourire au commissures des lèvres, je me dis que j’avais enfin pu percer le mystère et l’ineptie de la beauté de ce monde.

____________________________________________________________________


Alors? Ça vous a plu? Laissez vos avis! ;)

Votre momoko préferée
 
 
EDIT du 11.07.09

LES FANTOMES cliquez ici  ( Sur le ici quoi ;) )

J'ai 285 visites sur mon blog mais le nombre de comentaires ne corresponds

PAS DU TOUT. XD

Je suis très contente de mes statistiques, d'ailleurs je remercie tout le monde,

mais si vous passez par ici DITES LE MOI PAR COMMENTAIRES -nom

d'une pêche! Un petit "Je suis passé(e) sur ton blog" et je vais voir le votre, voilà

tout XD. Est-ce réellement grave de perdre une minute à celà?

:)

CANDY KISS

MMK


Sélectionne une page :