Le blog de
Alicia
<<Juin 18>>
LunMarMerJeuVenSamDim
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930

Alicia
Inscrite depuis le :
05 Septembre 2015
Dernière connexion :
23 Juin 2018

Alicia
Bonjour, bienvenue sur mon blog! Ici, je parle des livres que j'aime et de pleins d'autres sujets. En espérant que ça va vous plaire! :) #teamsurvivants





rs
09/05/2018 :

Séparation

Je la regarde, incertain de vouloir poser la question qui me brule la langue depuis...eh bien depuis ÇA. Depuis le pire moment de ma vie. Je prends une grande respiration et me décide enfin.

  - Est-ce que...est-ce que tu m'as déjà aimé? As-tu déjà eu des sentiments réels? Ou ça aussi, c'était faux?

Elle avait l'air vraiment peinée, mais plus parce qu'elle n'avait pas voulu me blesser que parce qu'elle était triste, étant donné notre...NON, je ne veux pas le dire. Ça le rendrait trop réel.

  - J'ai besoin de le savoir, s'il te plaît.
  - Non.
  - Non, quoi?

Elle soupire. Je sais que c'est difficile pour elle aussi, et oui, j'ai compris ce qu'elle a dit, mais j'ai besoin de l'entendre au complet.

  - Non, je ne t'ai jamais aimé.

Et puis, comme ça, elle part, s'éloigne de moi, alors que je sens la pluie tomber sur moi. C'est seulement quand je regarde vers le ciel que je me rend compte que c'est mes larmes qui coule et non la pluie.


Séparation 
23/04/2018 :

Zoélie tome 4

Titre du tome: Le voleur de tartes
Illustratrice: Estelle Bachelard (Bach)
Auteure du livre: Marie Potvin

Édition:
Les Malins

Zoélie tome 4















Encore une fois, Marie Potvin a su nous charmer à travers l'univers fantastique de Zoélie! Elle a aussi réussi à terminer le roman de façon punché! Malgré le fait qu'il me reste qu'un tome à lire de cette série, désormais plus vraiment de mon âge, j'ai hâte de poursuivre les aventures de Zoélie. Je conseille ce livre à tous les jeunes rêveuses(ou rêveurs!) qui aiment lire des romans sur les fantômes gentils, de la magie et le voyage dans le temps!;)

Dans ce quatrième tome, Zoélie et Baptiste se retrouve en 1903. Ces deniers n'en croient pas leurs yeux. Ils sont en 1903, vraiment? La maison d'Ange, qui, à cette époque, est quasiment neuve, sent la tarte au pomme. De plus, un blondinet flâne dans les alentours. Et oui, c'est bien celui que vous pensez, c'est le Cléo de 1903!

Ange-fantôme leur a dit de ne pas trop trainer, et de ne pas communiquer avec les gens du passé. Mais que se passera-t-il si Cléo-fantome croise sur son chemin Cléo-vivant? Zoélie ne veut surtout pas y penser! Et peut-être que vous allez le découvrir si vous lisez le livre!:)

J'ai bien aimé ce tome, qui était divertissant et intéressant. Je trouve que Cléo-vivant et Cléo-fantome étaient légèrement différents l'un de l'autre (je ne vous dirais pas comment, il va falloir que vous le lisiez pour le savoir!). Un truc que je trouve particulier, c'est qu'on ne parle pas beaucoup des parents ou de la famille de Zoélie dans ses aventures. L'auteure nous a déjà expliqué pourquoi par le bias de Zoélie, qui disait que ses parents trvaillaient beaucoup, mais on ne reparle pas non plus de Zabeth, sa cousine. Je trouve par contre que c'est une manière intéressante d'écrire l'histoire, car c'est différent et original. Je m'étais jamais vraiment rendu compte jusqu'à maintenant que c'était comme ça.

Bref, pour en revenir à ma critique en général, comme je l'ai dit, le livre m'a bien plu. Et vous, l'avez-vous lu? Si non, voulez-vous le lire maintenant? Si oui,, vous l'avez lu, l'avez-vous aimez? Quel est votre personnage préféré dans la série? Saviez-vous que le tome 6 était déjà sorti? 



1

Le diable est de retour


C'est les vacances d'été, enfin! Il n'y a rien qui pourrait améliorer ma journée. En fait, oui, je pense que je sens l'odeur des crêpes légendaires de Geneviève. Hum, c'est bizarre. C'est rare qu'elle en fasse. En général, c'est parce qu'elle veut se faire pardonner quelque chose. Non, je dois me faire des idées. C'est sûrement pour célébrer la fin de l'année, puisqu'elle sait comment j'adore ses crêpes. Quand je suis arrivée en bas, je remarque que la table est mise pour 4 personnes, alors qu'on est que trois. Tiens, bizarre, ça aussi. Je remarque alors Geneviève, en train de faire cuire les crêpes. Je la questionne.


    - On reçoit de la visite?

    - Hum, oui, oui. Tu vas voir, vous allez...euh, ben vous entendre!


C'est vraiment bizarre, elle avait vraiment l'air mal-à-l'aise. En plus, qui reçoit de la visite si tôt le matin? C'est de plus en plus louche, cette histoire. Bon, tant qu'à avoir un invité, je vais m'habiller un peu plus convenablement. Juste quand le déjeuner est prêt, on sonne à la porte. Je vais répondre, curieuse d'enfin savoir l'identité de notre invité spécial. J'ouvre la porte sur un garçon, assez séduisant, qui doit avoir à peu près mon âge. Je le laisse entrer, et lui offre mon plus beau sourire. Il me le rends. C'est bizarre, il m'est assez familier, mais j'arrive pas à le replacer.


    - Bonjour et bienvenue. Je suis Elizabeth, heureuse de te rencontrer. Malgré que j'aurais préféré que Geneviève nous présente avant. Elle ne m'avait pas dit qu'elle connaissait un garçon doté d'un si beau sourire.

    - Hein? Ah, oui. J'imagine que tu ne sais pas mon nom?


Hein? Qu'est-ce qu'il veut dire? On vient juste de se rencontrer, comment je suis sensée savoir son nom? Peut-être qu'il se demandait si Geneviève me l'avait dit.


    - Non, Geneviève ne me l'a pas dit.
 
    - Ah, d'accord, je vois.Ça explique tout. Je m'appelle...euh... Matthieu.


    - T''es sûr? T'as l'air d'hésiter.


    - C'est parce que mes amis m'appelle Matt. Tu peux le faire, si tu veux.

 
    - Ok, et ta blonde, elle t'appelle comment?


Je pense que je l'ai un peu surpris. Sauf que j'avais réussis à faire deux pierre d'un coup. J'avais réussis à demander d'une manière un peu subtile s'il y avait une blonde, et en même temps, je flirtais.



    - Pour le moment, je ne sais pas, puisque j'en ai pas. Toi, ton chum, il t'appelle comment?


Ha, le traître. Se servir de la même technique que moi. Je l'aimais bien.



  - Ah, moi? Je suis libre comme l'air.

Sur ce, on s'est dirigé vers la cuisine, se regardant, complice. Décidément, je l'appréciais de plus en plus. Et ce sourire... Il était magnifique! Quand on est arrivé, Geneviève nous a dévisagé. Je l'ai interrogé du regard. Au lieu de me répondre, elle a questionné Matthieu.

    - Ah, je vois que vous avez mis les mal-entendu de cô...

    - Geneviève! Je suis content de te revoir!

Matthieu l'avait interrompu, comme ça. Geneviève l'a dévisagé, de l’incompréhension se lisant sur son visage.

  - Geneviève? Mais pourquoi tu m'app...

  - Geneviève, viens dans la cuisine, j'ai quelque chose à te dire.

Bizarre,vraiment bizarre. À peu près 5 minutes plus tard, les deux étaient revenus, mais avec mon père, qui dévisageait Matthieu, amusé. Matthieu leva les yeux au ciel. Un peu mal-à-l'aise, je me dirigea vers Matthieu. Il avait toujours un aussi beau sourire. Le déjeuné ce passa assez bien, mis-à-part que mon père et Geneviève semblait beaucoup trop dire le nom de Matthieu. C'était vraiment louche. Ils m'ont aussi informé que Matthieu allait resté à dormir pendant un temps indéterminé à la maison. Il allait rester dans la chambre de mon détestable demi-frère qui avait heureusement déménagé il y a longtemps. Quand je l'ai mentionné à Matthieu, ce dernier à légèrement froncé les sourcils, pendant que mon père et sa blonde nous regardaient, amusés. Après le déjeuner, Matthieu est allé dans ce qui allait être sa chambre pendant sa convalescence ici. Je suis allée le rejoindre quelques minutes après.


    - Tu reviens d'où?

    - Hein?


    - Je veux dire, pourquoi tu restes ici? Pas que je me plaigne, remarque.


    - Ah, oui. En fait, mon père est mort récemment, et j'avais nulle part où aller. Geneviève était un amie de ma mère, qui elle, est mort 2 mois après ma naissance.


    - Ah...je... Je suis désolée, je savais pas.

Il me regarde, un sourire triste sur son visage. Il me fait signe de m’asseoir à côté de lui, ce que je fais. Je ne peux pas m'en empêcher, je lui prends la main. C'est idiot, mais il me fait penser à moi. Je sens qu'on a plus en commun que je le pensais. Il serre ma main. Je me tourne dans sa direction, et le regarde dans les yeux. Il a de si beaux yeux. D'un vert si vif. Je n'ai pas souvent vu des personnes avec des yeux verts comme ça. Il y en avait une personne par contre. Jeremy avait des yeux comme ça. Je vois que Matthieu est perdu dans de tristes pensées. Je change donc de sujet. On parle de choses banales. Malgré tout, j'en apprends quand même beaucoup sur lui. On a vraiment beaucoup de chose en commun. Et il parle avec une telle aisance.

On continue notre conversation pendant encore longtemps, jusqu'à ce que je propose à Matthieu de lui faire visiter la ville. Il accepte avec joie. On prévient mon père et Geneviève, qui nous regarde d'ailleurs toujours bizarrement, puis nous sortons.

                                                          ***

Bonjour! Étant donné que personne n'était contre le fait que je publie la suite de l'histoire, c'est ce que je vais faire vers 16h30(22h30 en France je crois). À demain, donc! :)

Suite de l'histoire....

08/04/2018 :

Sondage-Histoire

Sinon, est-ce que vous voulez que je publie d'autres histoires?


e


Sélectionne une page :