Le blog de
Cécile
<<Décembre 14>>
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031

Cécile
Inscrite depuis le :
22 Février 2009
Dernière connexion :
13 Janvier 2013

Cécile


Faire de sa vie un paradis, un bonheur et une fierté, car elle trop courte pour la gâcher en pleurant.


Ajouter à mes amis




rs
   
New year for a new startNew year for a new start










                                    HAPPINESS IS MY NEW START
Aux premières heures de cette nouvelle année, qui s'annonce grandiose, la vie reprend son cours normal, même si tout le monde garde dans son cœur cette étincelle de joie, de curiosité et d'espoir, cette pointe de détermination, ce but ; faire de 2013 une histoire inoubliable, faire de cette année la meilleure jamais vécue.
Tous mettent au point des résolutions stupides et inutiles qui ne tiendront pas la semaine. J'ai décidé de laisser tomber ces décisions éphémères, et de les remplacer par de grands changements dans ma vie de tout les jours que j'essayerais de respecter scrupuleusement ; je ferais des efforts pour être plus serviable et gentille, mais surtout, je vais arrêter de vouloir plaire à tout le monde. A partir d'aujourd'hui, seul l'avis des gens que j'aime comptera. Néanmoins, je ne laisserais pas un certain garçon changer ma personnalité car elle n'appartient qu'a moi.
2013 est un livre à écrire et je ferais mon possible pour qu'il soit le meilleur. Le plus beau, le plus émouvant, le plus saisissant et le plus heureux. J'ai 363 pages blanches à vivre, et je veux qu'elles soient chargées d'émotions.Je ne souhaite plus le désespoir, je veux l'amour, la joie, le bonheur. Je veux que plus personne ne souffre comme j'ai souffert.
Cette année, j'aimerais voir le monde sourire.
Que les disputes, les fusillades, les guerres et autres malheurs de la société fondent comme de la neige au soleil. Je sais que 2013 ne signifiera pas libération pour tous, mais je veux qu'elle le soit pour le plus de gens possibles.
Lorsque, le premier janvier de l'année 2014 je me remémorerais celle passée, je voudrais que mon cœur explose en mille petits fragments de bonheur et de fierté. Car j'aimerais pouvoir être fière de ce que j'accomplirais cette année.

 
New year for a new start  New year for a new start 
Music is my only drug  Music is my only drug










                                                                            MUSIC IS MY ONLY DRUG
Elle me rend triste, elle me rend heureuse, elle me fait pleurer, danser, m'évader, me noyer, me perdre, me retrouver, et elle, je sais qu'elle ne m'abandonnera jamais. Elle n'est pas comme les gens : ils sont éphémères, ils disent aimer pour la vie, et ils t'abandonnent, comme si t'était un vieux mouchoir usagé. Alors qu'elle, elle peut être le monde entier, mais elle restera toujours. Elle, la musique.
Mélodie, douce comme le chant d'un oiseau, ou déchaînée  comme un chien enragé, elle entre dans la tête, s'immisce, et soudain on a besoin d'elle ; l'écouter, c'est comme une façon d'exprimer ses sentiments, de se lâcher et de se détacher du monde extérieur.
La musique est la seule drogue qu'on peut consommer sans danger, physique ou mental.
Elle est même bonne pour la santé. Pensez-y, parce que personne ne serait ici sans musique.

Music is my only drugMusic is my only drug








 
 
03/01/2013 :

Thanks

Thanks  Thanks










                                                                                                      THANKS
Il y a cinq garçons connus planétairement que j'aimerais remercier, du fond du cœur.
Je pense que vous voyez tous de qui je veux parler.
Peut-être vous disez-vous, "quelle gamine elle fait de les aimer !". Sûrement, même. Mais je m'en fous. Je me fiche complètement de l'avis des gens. Vous savez pourquoi ?
Parce que alors que ma vie m'avait abandonné, ils étaient là, en quelque sorte, pour moi.
Eux, ils n'étaient pas en mesure de me jeter, vu qu'ils ne connaissaient pas mon existence. C'est futile, je sais.
Mais j'étais déprimée quand j'ai découvert leur musique. Et chaque fois que j'avais envie de pleurer, je mettais leur premier album à fond et rien qu'entendre leurs voix me faisait aller mieux. Je regardais leurs interviews, écoutait leur voix, et tout devenait beau à nouveau.
Grâce à eux j'ai repris ma vie en main. J'ai fait des efforts. Relevé des défis. Abandonné le fait de supplier encore et encore celles qui m'avaient fait tant de mal. Je me suis relevée vers de nouveaux horizons.
Alors peut importe votre avis pour eux, mais sachez qu'ils ont guéri des blessures profondes et que avec eux ma vie à de nouveau eu un sens. Merci, merci à vous de
m'avoir sauvée.

ThanksThanks

 
 
03/01/2013 :

Memories

Memories  Memories










                                                                                                  MEMORIES
Souvenirs gravés dans ma mémoire, vacances inoubliables, fêtes délirantes ou encore amour perdu. Allongée dans l'herbe verte, je regarde le ciel. Et j'y repense ; ce soir où j'ai regardé Harry Potter pour la première fois, cette glace à la fraise mangée en Italie, ce pyjama vert avec une grenouille dessus, ce premier jour d'école, la coiffure de ma meilleure amie en CP, les sucreries dégustées en cachette, cette fois où j'ai changé d'école, cette horloge noire que j'ai tout de suite adoré, cette semaine de kayak, ces vacances à Londres, ce jour où j'ai compris la signification de "lazy", ce Noël où j'ai reçu une fausse baguette magique...
Toutes ces choses qui font partie de mon être et que si peu de gens connaissent.
Ces souvenirs ont fait de moi la personne que je suis aujourd'hui. Et pourtant, toutes ces filles qui croient me connaître comme leur poche n'ont jamais entendu parler de ces histoires. De la façon dont laquelle je suis devenue moi. Jamais elles n'ont compris, par exemple, que si j'avais une fascination pour la langue anglaise, c'était parce que mon père m'avait forcée dés mon plus jeune âge à regarder films et séries dans la langue de Shakespeare.
Je leur ai tout confié, sauf mon passé. Et c'est bien la seule chose que je ne pourrais pas regretter de leur avoir avoué.


Memories  Memories 
03/01/2013 :

Dreams are gone

Dreams are gone  Dreams are gone










                                                                                        DREAMS ARE GONE
                                                            texte sur l'acceptation de soi pour le concours
                                                                                                              de Deep


  J'ai souvent rêvé d'une plastique parfaite, d'un teint de pêche, de grands yeux verts, de lèvres rouges et charnues, d'un petit nez retroussé, de longs cheveux blonds clairs et bouclés.
  J'ai souvent rêvé de cet idéal. J'aurais aussi adoré avoir un don pour le chant, la danse, le dessin, j'aurais aimé avoir un don artistique, être drôle et adulée. J'aurais adoré que mon simple sourire mette tous les garçons à mes pieds. 
  Mais vous savez, les rêves sont loin maintenant. J'ai du me résoudre à affronter la vérité. Non, je ne suis pas une Barbie blonde et cupide. Mais j'ai fini par croire que cela vaudrait mieux pour moi. Je ne suis pas parfaite, je suis simplement moi-même.
  J'ai du me résoudre à accepter mes cheveux bruns, qui, finalement ne sont pas si horribles.
Je ne deviendrais ni une chanteuse, ni une danseuse, mais je me suis vu donné le pouvoir de manier les mots tels des épées.
  La vie n'est pas un long fleuve tranquille. Les gens me font des remarques cinglantes sur les boutons qui peuplent mon front ou sur mon nez un peu trop gros. Mais j'ai décidé ; plus jamais je ne serais l'esclave d'une perfection irréelle. Plus jamais les larmes ne couleront sur mes joues car je suis trop ceci ou trop cela.
  Ce visage, je l'aurais jusqu'à la fin de mes jours. Autant apprendre à l'apprécier. Alors, chaque jour devant mon miroir j'admettrais une qualité. C'est vrai, j'ai de beaux yeux. Oui, je suis mince. Comme ça, tout les matins.


Dreams are gone  Dreams are gone