Le blog de
Noémi
<<Décembre 14>>
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031

Noémi
Inscrite depuis le :
09 Août 2006
Dernière connexion :
03 Juin 2012

Noémi
Attention, visiteur...
Tu viens d'entrer dans une nouvelle dimension,
la mienne, peuplée de gnomes, d'elfes, de princesses galactiques, d'extraterrestres et autres créatures sorties comme par magie de mon carton à dessins.
Bienvenue dans ma dimension, visiteur !


Ajouter à mes amis




rs
Hej !

C'est prouvé, les articles rétrécissent au lavage...
  Vous m'excuserez pour cet article bien court, je n'ai pas eu le loisir de le préparer sérieusement pour la bonne raison que j'ai été malade cette semaine xP...aussi, ne m'en veuillez pas trop non plus si je n'ai quasiment pas répondu à vos commentaires ^^'

Bref, voici tout de même un petit dessin que j'ai fait il y a un bail, mais que j'avais oublié de vous montrer ! A la base, c'était pour une animation avec un personnage qui dansait...

Si vous voulez voir le dessin en + grand, cliquez ici !

Pendant ce temps, la partie n°8 de YAKAMOZ avance à son rythme (c'est-à-dire lentement, mais je fais mon possible !)...néanmoins, je ne pense pas que vous aurez à attendre plus de trois semaines avant sa parution :)

Farvel, portez-vous bien !
13/11/2011 :

3D en 2D xP...






Hej !

 












Aujourd’hui, vous aurez droit à une image mi-photo mi-dessin ! Ca ne se voit pas vraiment, mais le personnage a été réalisé à partir d’une image 3D que j’ai réalisée moi-même (et que j’ai bien sûr soigneusement retouchée sur Photoshop, vu que ce n’était qu’une patate informe sur fond gris à la base -_-‘)

Bref, question 3D, je n’arrive qu’à modeler des formes grossières et à les enregistrer sous forme d’images, mais ce n’est déjà pas mal (j’ai passé plus de 3 heures à comprendre tout ça xP)…je vais essayer de m’améliorer !

A part ça, j’ai terminé de coudre hier un petit chapeau/bonnetsi ça vous dis, je vous en montrerai une photo :)

Farvel, à la semaine prochaine !





Pour changer, voici un petit croquis de chat que j’ai fait pour le plaisir entre deux autres dessins x)…c’est bien entendu  un siamois (enfin, pas tout à fait, car les vrais siamois ont la tête plus allongée), car j’aime beaucoup ce genre de chat ;)

Qu’en pensez-vous ?



3D en 2D :P !<= Siamois.
Crayon, aquarelle, pastels.

CLIQUEZ ICI pour commenter ce dessin !

 
 
 
 
 
3D en 2D :P !



<=  "Donne-moi cette flèche."

-  Plume, feutres à alcool, Photoshop.

CLIQUEZ ICI pour commenter ce dessin !

 
 
 
 
3D en 2D :P !

<Attrapage.

-  Plume, feutres à alcool, Photoshop.

CLIQUEZ ICI pour commenter ce dessin ! 

 
"Et ce bouton, il sert à quoi ?"Hej !

Qu’ai-je fait de nouveau cette semaine ? Eh bien, pas grand-chose à vrai dire, si l’on excepte le fait que j’ai téléchargé récemment un logiciel de modélisation 3D (Blender)…bon, pour être franche, je n’arrive absolument à rien pour le moment x), mais j’ai quand même réussi à trouver un tutoriel pour débuter, ce qui n’est déjà pas mal. Je vous tiendrais donc au courant de mon avancement (si seulement j’arrive à avancer U.u’)

Par contre, la nouvelle chemise de Nestor avance, elle, plutôt bien !   Je vais bientôt m’atteler aux finitions je pense  ;)

Farvel, à la semaine prochaine !









Une fournée de dessins plus variée cette fois-ci ! Pour commencer, voici enfin le nouveau personnage que je vous avais promis…pour info, le petit animal que j’ai représenté (Bufus) est censé être un hérisson à plumes ;)

Qu’en pensez-vous ?

"Et ce bouton, il sert à quoi ?"<= Giussën & Bufus.
-   Crayon, aquarelle, pastels.

CLIQUEZ ICI pour commenter ce dessin !

"Et ce bouton, il sert à quoi ?"




















<=  Fenêtre (image tirée du dessin animé)
-   Feutre noir, Photoshop.

CLIQUEZ ICI pour commenter ce dessin !

"Et ce bouton, il sert à quoi ?"







< Fiezzal mène l'enquête.
-   Plume, feutres à alcool, Photoshop.

CLIQUEZ ICI pour commenter ce dessin ! 
     













(le titre de l'article est une citation de Jean Cocteau :)
 
"Le vrai tombeau des morts, c'est le coeur des vivants"Hej !

Aujourd’hui, vous aurez droit à un article un peu plus en avance (non, je ne me suis pas trompée  dans le changement d'heure  xP), pour cause d'emploi du temps bien rempli...

Aussi,  j'ai continué la réalisation de ma série de photos avec Nestor Holmes (alias Nestor en moustachu :P)
A ce propos, un personnage que j'ai déjà pris en photo, mais qui  ne fait pas partie  des "aventures"de Nup & Nestor va d'ailleurs y faire son apparition...de qui s'agit-il à votre avis  ;)Je vous laisse réfléchir !

Et pour terminer, merci à tous ceux qui ont lu la suite de YAKAMOZ =)

Farvel !










Hé oui, il n'y en a que pour l'elfe au polo rouge aujourd'hui ^^' ! Mais je vous rassure, je travaille sur d'autres choses, dont un nouveau personnage que je vous montrerai bientôt ;)

Bref, qu’en pensez-vous ?
 
"Le vrai tombeau des morts, c'est le coeur des vivants"<= Ouf !
-   Plume, crayons métalliques, encre noire, feutres à alcool, Photoshop.

CLIQUEZ ICI pour commenter ce dessin !

"Le vrai tombeau des morts, c'est le coeur des vivants"














<= Mais qu’est-ce que c’est que ça ?
-   Plume, feutres à alcool, Photoshop.

CLIQUEZ ICI pour commenter ce dessin !

"Le vrai tombeau des morts, c'est le coeur des vivants"











<= Huum…
-   Plume, feutres à alcool, Photoshop.

CLIQUEZ ICI pour commenter ce dessin !
 
26/10/2011 :

YAKAMOZ - Partie 7

Relevant la tête, je me rendis compte que l’ascenseur avait déjà terminé son voyage  ; ses portes s’étaient ouvertes sur le hall de l’immeuble.

Toujours personne. Le bruit de mes pas s’élevait, seul, dans le vaste vestibule empli par la généreuse lumière du jour.

Tout à coup, je vis ma boîte aux lettres contre le mur  ;..est-ce que j’ai du courrier  ?...je m’arrêtai.

Rien du tout. Evidemment.

Non, vraiment, je n’avais plus rien à faire ici  : sans plus attendre, je poussai le lourd portail du hall avec résolution.

Dehors, le soleil brillait avec bel entrain  ; à tel point qu’au bout de quelques minutes, je me mis à regretter d’avoir pris mon manteau. D’ailleurs, la majorité des passants qui défilaient sous mes yeux se promenaient en chemise, ou en tee-shirt…bah...de toute façon, ils ont annoncé de la pluie à la météo…

En dépit de cela, mon humeur s’améliorait sensiblement. Au fur et à mesure que je déambulais sur le trottoir, les vrombissements des motos m’étaient moins agressifs, les babillements des badauds moins assommants. Mon énervement se s’évaporait doucement, et ce rêve, si effrayant auparavant, n’était plus qu’un vague souvenir qui dérivait,  de plus en plus lointain, à l’horizon de ma mémoire.

Finalement, je m’engouffrai dans une bouche de métro. Laissant derrière moi la voierie ensoleillée, je me mis à descendre l’escalier gris et sale qui menait à la station. Une femme plus pressée que moi me dépassa en dévalant les marches quatre à quatre.

Arrivé en bas, le ciel bleu avait totalement disparu au-dessus de ma tête. Une odeur confinée avait remplacé l’air frais du dehors  ; je plissai le nez.

Je me postai devant une machine. Celle-ci avala goulûment le ticket que je lui tendis, pour le recracher un peu plus loin dans une éructation électrique. Les portières glissèrent sans plus de cérémonie.

Je m’engageai dans le couloir de droite  : serpentant entre les gens et les quelques papiers gras solitaires qui jonchaient le sol, je débouchai finalement sur la voie que je cherchais.

Mon métro n’était pas encore arrivé, aussi m’assis-je sagement sur l’un des bancs orange vif qui ornaient le quai.

Sur la voie opposée, une poignée de personnes patientait. Celles-ci semblaient minuscules par rapport à la gigantesque affiche collée sur le mur derrière elles, sur laquelle était représentée une femme. Elle souriait  ; mais sa bouche était barrée d’un tag.

Soudain, un long et puissant râle, grinçant en crescendo, se propulsa dans l’air nauséabond. Le métro surgit du tunnel et stoppa lentement sa course aux abords du quai.

Je me levai, et rentrai dans un wagon. Bien que les usagers me bousculaient et, que le brouhaha de leurs pas, de leurs voix s’entremêlaient, je parvins à prendre possession d’une place libre. Une brève sonnerie stridente retentit, et les portes du wagon se refermèrent. Le métro démarra.

Le véhicule filait dans les ténèbres, poussant son curieux hurlement sans fin…alors, je me mis à dévisager discrètement les différents passagers  ; la plupart avaient les yeux rivés sur leur téléphone portable, et les autres affichaient un air ostensiblement déprimé. Tellement déprimé…

Pas question de les avoir dans mon champ de vision plus longtemps  ! Je sortis finalement le journal que j’avais ramassé. Je le tournai au verso, à l’endroit des mots croisés, et le plaqua sur mes genoux.

Etre immatériel, en dix lettres,  lus-je…décidément ! Voyons…

Je fis tourner mes méninges à toute vitesse. Surtout, ne pas penser à l’odeur fétide qui polluait le fourgon, et à sa pléthore de gens abattus…

Ah  ! Souri-je soudain. J’ai trouvé  ! Un être immatériel en dix lettres…c’est un ectoplasme  !

Le métro s’était arrêté. Ce n’était pas ma station de toute façon  ; je plongeai la main dans ma poche, et en ressortis un petit crayon usé.

Un tapotement régulier perça tout à coup le vacarme ambiant. Je tournai la tête.

…  ?

…NON  !

Mon crayon s’échappa de  mes doigts  et alla rouler sur le sol.


A suivre...








Sélectionne une page :