Le blog de
Noémi
<<Octobre 14>>
LunMarMerJeuVenSamDim
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031

Noémi
Inscrite depuis le :
09 Août 2006
Dernière connexion :
03 Juin 2012

Noémi
Attention, visiteur...
Tu viens d'entrer dans une nouvelle dimension,
la mienne, peuplée de gnomes, d'elfes, de princesses galactiques, d'extraterrestres et autres créatures sorties comme par magie de mon carton à dessins.
Bienvenue dans ma dimension, visiteur !


Ajouter à mes amis




rs
Aujourd'hui, c'est... |  Retour au blog  | Des conseillers, une statue...


12/02/2012 :

YAKAMOZ - Partie 9

Il fallait que je j’agisse  : que je fasse quelque chose, n’importe quoi, tant que cela pouvait bien briser la léthargie dans laquelle j’étais plongé…mais quoi…?  Mais quoi  ?...

Je sautai hors de mon siège. La sirène du départ retentissait déjà  ; ignorant les gens qui se pressaient    autour de moi, je bousculai une fille qui me bouchait le passage et me propulsai à toute allure jusqu’à l’ouverture la plus proche pour finalement atterrir sur le quai.

Les portes du métro claquèrent. Et il démarra.

Quelques secondes s’écoulèrent. Puis, remarquant que mes pieds étaient posés sur du béton, je pris enfin conscience que je n’étais plus dans le wagon. Je levai passivement la tête  : le dernier compartiment du métro disparaissait dans le tunnel. Vers la station où j’aurai dû m’arrêter.

Je serrai les poings…une colère sans précédent commençait à m’envahir…j’étais absolument furieux…comment se faisait-il…comment se faisait-il que j’avais agi ainsi  ?...de manière aussiabsurde  ?...

Au fond, je savais que je détenais la clé de la question. Mais je ne voulais pas ouvrir la porte de la vérité. Surtout pas. De toute manière, mon esprit s’y fermait totalement. Il se recroquevillait sur lui-même, tel un mollusque sans défense.

Cependant, le pire était que je ne pouvais incriminer la malchance dans ce qui venais d’arriver…ce n’était pas elle qui m’avait fait descendre du métro…je ne pouvais m’en prendre qu’à moi-même…cela m’exaspérait…à un  point

Je flanquai un bon coup de pied dans une cannette vide. Les bruits métalliques désaccordés qu’elle cracha en rebondissant sur le sol eurent un effet salvateur sur mes nerfs.

Les piétons qui filaient sur le quai dardèrent des regards courroucés sur moi. Je ne les vis pas.  J’avais entamé une marche rapide, aveugle. Mes yeux ne fixaient rien. Rien d’autre que la mouvance des gens et des murs qui défilaient à mes côtés. Et ma tête était absolument vide. Comme si mon cerveau s’était débarrassé de tout ce qu’il jugeait inutile.

Ainsi, seules deux pensées étaient présentes dans mon esprit  :  Aller à la mercerie. Rejoindre Stanislas.   




A suivre...


 

Lumireshorizontales

Commentaires


Commentaire de Fanny, le 12/02/2012 à 11:36:10
j'aime beaucoup cette suite

Commentaire de Bagatelle, le 12/02/2012 à 12:42:29
Hej Noemi !

J'aime énormèment la description de son état, ce passage est fabuleux !!! Vivement la prochaine partie !!! <3. ;).

Farvel !
ANNA#

Commentaire de Maude, le 12/02/2012 à 14:08:41
Magnifique image <3

J'adooooore :)

Commentaire de Super selma, le 13/02/2012 à 09:41:28
C'est trop bien !

Commentaire de Super selma, le 14/02/2012 à 17:53:17
Coucou Noemi, je te dérange surement, mais je voulais te dire que tu as beaucoup de talent, tu fais des super dessins, des super histoire et un super blog très bien remplie :)
Bonne anniversaire à Nup !

Commentaire de Super selma, le 17/02/2012 à 21:45:54
Coucou =D

Moi j'ai que 9 ans, je suis pas super ocuper avec les devoirs... donc moi, j'ai beaucoup beaucoup de temps ! Tu sais, j'éssaye de lire ton blog, du debut à la fin !! Je trouve qu'il est très interéssant ! Sinon, tu as quelle âge ?

  Poster un commentaire

Aujourd'hui, c'est... |  Retour au blog  | Des conseillers, une statue...